Wardruna est un groupe norvégien originaire de Bergen, fondé en 2003 par Einar Selvik. Puisant son inspiration aux sources de la culture nordique, le groupe a réalisé une trilogie intitulée « Runaljod », et ne cesse d’étendre sa popularité, notamment grâce à la série TV canado-irlandaise « Vikings » qu’il a illustré de sa musique (sans pour autant valider l’interprétation historique de celle-ci).

Utilisant des instruments anciens et oubliés, pour la plupart fabriqués par leurs soins, les membres du groupe nous plongent dans l’univers de la mythologie nordique, des runes et de l’ancien futhark, nous en donnant une traduction musicale d’une  grande richesse émotionnelle.

Certains enregistrements sont réalisés en pleine nature, afin de capter l’énergie et les sons des différents éléments liés à la symbolique de chaque rune (arbres, rivières, lacs, roches, torches…), comme le démontre avec brio l’introduction de leur vidéo « Raido » présentée ici.

La qualité des compositions est indéniable et profondément inspirée, délivrant une musique épique, souvent épurée, puissante et organique.

Frissons au rendez-vous, tant sur album qu’en concert !

Les percussions, tel un mantra tellurique, sont omniprésentes. Les instruments à vents (lur, flûtes en cornes ou en os) nous enchantent par leur sonorités antiques, renforcés par le traditionnel et incontournable violon norvégien « Hardingfele ». Les techniques vocales sont variées et assurent une belle pluralité de timbres, aussi bien masculins que féminins. Passant des intonations guerrières à des sentiments plus méditatifs, voire rituels, chaque morceau fait germer chez l’auditeur une émotion intense. Ecoute après écoute, de douces réminiscences viennent frapper à la porte d’une mémoire somnolente. Les esprits curieux ne pourront s’empêcher de les laisser entrer.

La thématique est dirigée de main de maître, renforcée par une profonde connaissance du sujet ainsi qu’ une mise en œuvre sincère et authentique.
Tout cela fait de Wardruna un fleuron de la musique folklorique européenne, qui réussit le tour de force d’être à la fois actuel et grand public, tout en étant profondément ancré dans la culture et l’histoire des peuples septentrionaux.

Enchaînant les concerts aux quatre coins du monde, invités au Festival International de Musique de Film de Cracovie en 2015 pour interpréter avec talent « Vikings suite, de Trevor Morris », intervenant en université pour échanger sur la poésie scaldique, Einar Selvik et Wardruna se dressent en porte-étendard d’un héritage bien vivant et même en pleine renaissance.

Reprenons, pour conclure, les propres termes du groupe qui résonnent comme une mise en garde dans nos sociétés en déshérence : « Rotlaust tre fell », les arbres sans racines tombent…

A ne pas manquer et à soutenir d’urgence !

Trilogie « Runaljod » :

Runaljod – Gap Var Ginnunga (2009, Indie Recordings/Fimbulljóð Productions)
Runaljod – Yggdrasil (2013, Indie Recordings/Fimbulljóð Productions)
Runaljod – Ragnarok (2016, Indie Recordings/By Norse Music)