Européens, libres, fiers, enracinés et solidaires

L’abbaye de Noirlac, un joyau à visiter dans le Cher

[et_pb_section admin_label= »section »][et_pb_row admin_label= »row »][et_pb_column type= »4_4″][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Une campagne douce et vallonnée, comme un écrin de verdure, au sein duquel on découvre un ensemble conventuel exceptionnel, caché au cœur du Boischaut. Pourquoi ne pas y faire une halte culturelle ? C’est un lieu dépouillé, hors du temps, pétri de douceur et d’émotion, où l’on sent encore la présence vibrante de ceux qui y ont demeuré pendant six siècles, à l’écart du tourbillon du monde.

L’abbaye cistercienne de Noirlac contredit l’obscurité de son nom et se dresse, claire et belle, dans la campagne berrichonne. Elle rappelle la présence silencieuse de cette multitude de moines qui, au cours du temps, ont suivi l’idéal de Saint Bernard de Clairvaux et ont défriché notre « douce France », l’ornant durablement de joyaux architecturaux qui contribuent de façon discrète à la permanence de sa splendeur.

La blondeur de la pierre, l’élégance des arcs qui s’élancent vers les voûtes comme des mains jointes pour la prière, la beauté d’un site choisi comme endroit propice au recueillement, tout est fait pour attirer l’œil et élever l’esprit. L’architecture sobre et lumineuse d’un monument rescapé de l’histoire heurtée de notre pays, avec ses luttes internes et ses blessures profondes, permet – et ce n’est pas le moindre des paradoxes – une escapade intemporelle et un cheminement intérieur vers la perfection et la pureté du monde idéal dont a toujours rêvé l’âme européenne.

[/et_pb_text][et_pb_gallery admin_label= »Galerie » gallery_ids= »5022,5024,5023″ fullwidth= »on » show_title_and_caption= »on » show_pagination= »on » background_layout= »dark » auto= »on » auto_speed= »6000″ hover_overlay_color= »rgba(255,255,255,0.9) » caption_all_caps= »off » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid » hover_icon= »%%51%% »] [/et_pb_gallery][et_pb_text admin_label= »Texte » background_layout= »light » text_orientation= »left » use_border_color= »off » border_color= »#ffffff » border_style= »solid »]

Ce texte a été publié initialement dans l’édition 2011 du calendrier du patrimoine, édité par l’association Des racines et des Elfes. Il a été rédigé par Catherine, adhérente de l’association. Découvrez et commandez dès maintenant votre exemplaire du calendrier 2017.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.